La famille de l'Incarnation

Fraterntà dell Incarnazione

menu

Accueil > Actualités > Le Centre Spirituel de Chavagnes a fermé ses portes

Le Centre Spirituel de Chavagnes a fermé ses portes

Depuis le 1er juillet 2014, le Centre Spirituel est définitivement fermé.

La Congrégation des Sœurs Ursulines a dû prendre cette décision.

Le 28 juin, nous avons eu la joie de rendre grâce avec l’Eglise diocésaine, pour ces 42 années d’Accueil en ce lieu Source.

Une eucharistie solennelle rassemblait autour de l’abbé Jean Bondu, vicaire général du diocèse, des prêtres et des amis des autres centres spirituels du diocèse, nous avons rendu grâces pour les 42 ans de fécondité du centre spirituel de Chavagnes

Au début de la célébration, la Sr Thérèse-Marguerite a retracé les origines de ce centre dont elle a été la « mère fondatrice ». Nommé en 1969 maîtresse des novices de la congrégation, elle s’est trouvée, a-t-elle dit, comme perdue dans un grand bâtiment avec peu de novices ! Mais laissons-lui la parole :
Un jour la supérieure générale d’alors et son conseil m’ont convoquée pour me parler d’un déplacement possible du noviciat, hors de Chavagnes, dans un lieu plus ouvert et moins vaste et m’ont demandé d’étudier la question.
Pour m’aider dans mon discernement elles m’ont proposé d’aller suivre une session intitulée, si mes souvenirs sont bons, « inventer l’avenir » On sortait de 68, le sujet était d’actualité ! Il fallait venir avec un problème à résoudre et l’on devait en repartir avec une solution.
Je suis donc partie à Paris avec mon problème, et durant ce temps de réflexion, de partage et de prière, la lumière s’est faite, je suis revenue avec au coeur une solution ou plutôt une certitude :
Non il ne fallait pas quitter Chavagnes, merveilleux lieu source, à lui seul lieu de formation, mais ce lieu de silence, de paix, cette nature environnante ces vastes bâtiments il fallait les offrir à d’autres, partager notre spiritualité, notre vie communautaire et pour cela ouvrir un centre spirituel qui aurait à trouver son originalité, à trouver ses marques en dialogue avec le diocèse et les autres centres existants. Les novices, s’il y en avait, participeraient à la vie de ce centre, je me sentais prête à me lancer dans l’aventure !
Au retour de ma session j’ai partagé aux responsables mon cheminement. .. A ma surprise elles ont été très vite d’accord, même l’économe qui devait ouvrir large la bourse car il fallait transformer les locaux et c’était une grosse entreprise !
On m’a fait une confiance totale pour la réalisation du projet, les soeurs de la communauté du noviciat, elles aussi se sont dites partantes ... Quelques mois plus tard, dès juin 1970, les travaux commençaient... Ils ont duré jusqu’en 74, mais en 72 nous avons commencé à accueillir, malgré la poussière !

Dans son homélie, l’abbé Jean Bondu a souligné combien les 42 ans du centre spirituel ont été riches :
Combien de personnes ont découvert la Parole vivante de Dieu, tranchante comme une épée, rafraîchissante comme une eau, nourrissante comme du pain, douce comme du miel. Combien de personnes ont goûté ici la joie de la communauté, se reconnaître frères et sœurs, se recevoir comme tel dans le pardon et de nouveaux départs ! Combien de jeunes et d’enfants ont rencontré le Christ comme l’ami qui appelle à le suivre, comme le Dieu si proche qu’il est facilement aimable, adorable. Combien de groupes, ici, se sont formés dans la rencontre de l’Écriture Sainte et de la Tradition – Vivante de l’Église ! Oui, nous entendons cette richesse, témoignage après témoignage, tout au long de cette célébration !

Témoignages de Gérard et Anne-Marie Besnard, familiers du Centre depuis longtemps :
Nous y sommes venus une bonne centaine de fois en 30 ans dans le cadre du Renouveau charismatique, de retraites diverses ou de sessions diocésaines de formation à titre personnel ou comme accompagnants.
Personnellement, le Centre a été un lieu de ressourcement, d’approfondissement de ma foi. J’y ai vécu, de nombreuses retraites spirituelles de 4 à 8 jours essentiellement dans le cadre du Renouveau. De nombreuses expériences spirituelles vécues ici ont charpenté ma foi et restent des points de repère dans ma vie .

Témoignages aussi de Béatrice Cesbron et Françoise Cosson qui ont fréquenté le Centre lorsqu’elles étaient adolescentes :
" Les sœurs du centre ont su ouvrir leur porte aux jeunes que nous étions alors et à leurs amis, pour vivre des temps autour de la Parole de Dieu. Avec elles, nous avons appris le silence, la prière, le partage fraternel pour rejoindre en nous « plus profond que nous ».

Témoignage plus récent de Marie-Thérèse Rongeard sur les haltes spirituelles des dernières années :
J ’ai découvert avec bonheur le bénéfice de ces journées « au calme » :
- un accueil chaleureux,

- une équipe d’animation aux multiples talents que je qualifierais volontiers de « fraternelle » ,

- un fil rouge chaque année en lien avec notre diocèse ( ex : orientations synodales) ou l’Eglise universelle ( grands textes conciliaires ),

- des temps de silence ô combien précieux permettant la méditation à l’oratoire ou dans le parc…

Témoignage d’Anne-Marie Allain qui a rejoint l’équipe du Centre pendant 6 ans.
Quelle bonne idée s’est exclamé Bruno mon mari, lorsque je lui ai fait part de la demande de Mgr Santier pour une mission au centre spirituel de Chavagnes-en-Paillers. C’était en 2004.
Ce OUI pour rejoindre l’équipe du centre je l’ai donné sans trop d’hésitation car déjà je portais un certain intérêt à cette grande et magnifique maison. Et surtout je me réjouissais de rejoindre cette équipe signalant : « notre équipe doit être plus qu’une équipe de travail, avoir la volonté de travailler ensemble et nous forger un esprit commun ».
Oh oui ! que je suis heureuse de ces 6 années passées ici et je ne peux que rendre grâce !
pour ces temps de travail bien sûr avec les objectifs fixés par l’équipe soucieuse de partager les responsabilités, de vivre la collaboration, soucieuse de servir ensemble l’Eglise, soucieuse d’être fidèle au charisme des fondateurs en étant lieu de rayonnement et lieu d’écoute des femmes et des hommes de ce temps.Tout cela se vivait dans cet espace particulier, dans cet environnement agréable de part son cadre exceptionnel et par-dessus tout dans un climat de paix, de silence et de prière.
…tous ces visages jeunes ou moins jeunes, ces nombreuses rencontres en lien avec la paroisse, le doyenné, le diocèse.
…le bonheur de ces enfants courant, riant dans le parc, du sérieux de la vie de ces ados, leur capacité à faire silence
Le centre ferme ses portes mais la famille de l’Incarnation demeure. C’est le même charisme qui nous unit. Ce Jésus, Verbe Incarné, qui nous appelle, nous convoque et nous envoie travailler à sa vigne.

Et vers la fin de la célébration, les remerciements des membres de la dernière équipe du centre autour Sr Madeleine Boivineau :

  • Pour celles et ceux qui se sont succédés durant 42 années au service du Centre. Nous voulons remercier particulièrement les personnes qui ont assuré un service quotidien en rendant cette maison accueillante aux personnes et aux groupes qui y ont séjournés.
  • Pour les lien avec les Responsables des différents services de la Pastorale et en lien avec des chrétiens engagés dans les paroisses, les doyennés, les aumôneries.
  • Pour la collaboration fructueuse dans l’équipe du centre entre Sœurs Ursulines et Fils de Marie Immaculée.

Et les derniers mots de Sr Madeleine : situé sur le lieu de fondation de nos familles religieuses,
Le centre spirituel, a été pour nous, un lieu source et un lieu d’accueil pour les nombreuses rencontres et sessions internationales de la Famille de l’Incarnation.
Pour la vitalité et la fécondité missionnaires de notre famille au cœur du monde.
tous ensemble, nous rendons grâce !