La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Ursulines de Jésus > Nos lieux de mission > France > Au centre de la France

Au centre de la France

A Châteauroux, dans la Creuse ou le Limousin, elles sont attentives à la réalité du lieu où elles sont implantées et savent le prix des relations gratuites et de la prière au quotidien.

Châteauroux, au coeur du Berry

Châteauroux : 48 555 habitants, au cœur du Berry, à 28,50 kms d’Issoudun, lieu de pélerinage dédié à Notre - Dame du Sacré- Cœur,

Peut-être connaissez-vous Châteauroux ? Sinon, nous vous invitons, si vous passez au centre de la France, à vous y arrêter. Elle n’est qu’à 2 heures de Paris par le rail. Vous pourrez, par la même occasion, découvrir avec plaisir le parc naturel de la Brenne avec ses 1300 étangs !

Notre quartier enneigé, au creux de l’hiver


C’est dans l’un des quartiers de cette ville, celui de Beaulieu, que nous avons été envoyées :
-  Claudette en 2004
-  Marie-Thérèse en 2006
-  Marie-France en 2013
-  Marie-Françoise en 2014

Appelées à être là où quelque chose germe aujourd’hui, où d’autres choses souffrent ou meurent, nous sommes témoins que Jésus prend corps humblement, silencieusement dans ces réalités de quartier.


Pour moi, Marie-Thérèse, Ursuline de Jésus depuis 58 ans, c’est dans le « Vivre avec » au quotidien et dans la durée que se tissent des liens d’abord amicaux, puis plus profonds.
C’est dans le partage des activités, des ateliers du Centre Social et dans le voisinage que passe un esprit d’écoute, de paroles et de solidarité.
C’est aussi par mon engagement en ACO que je peux, avec mon équipe, proposer des temps de réflexion qui amènent à la Foi et peu à peu créent une nouvelle équipe ACO.
J’ai aussi le souci d’être un lien entre cette population de Beaulieu et
l’Eglise par les « Tables Ouvertes ». C’est ma part de mission en périphérie, rejoignant là l’appel du Pape François.


Claudette, depuis plus de 60 ans, je suis Ursuline de Jésus.
Voilà 10 ans que je suis "berrichonne d’adoption"... J’essaie de me rendre "proche" dans l’équipe d’aumônerie des gens du voyage qui me rappelle l’importance de la vie de famille, le sens de l’accueil et la liberté vis-à-vis des biens.
Membre dans l’association « Halte famille » dont le but est d’accueillir les familles de détenus au Craquelin. Je suis émerveillée de leur fidélité. Elles viennent par tous les temps et souvent longtemps.
Ce que je suis aujourd’hui, je le dois à toutes les rencontres que j’ai faites, au partage avec des amis, à la vie fraternelle en Communauté.
Pour moi, vivre l’Incarnation c’est faire grandir la vie sur cette parole de Jésus
« Je suis venu pour qu’ils aient la Vie en abondance. » Alors, VIVONS !


Marie-France, 50 ans de vie religieuse.
Comme l’exprime le Pape François aux consacrés :
" Regarder le passé avec gratitude".
En réponse à son amour vivre l’Incarnation au quotidien. « Depuis que Dieu a pris chair en son Fils, chaque visage est à son image, »
"Vivre le présent avec passion".
« Depuis que Dieu a pris chair en son Fils, chaque visage est reflet de Dieu. » Etre témoin et artisan de communion.
"Embrasser l’avenir avec espérance".
Etre là, envoyée, petite présence de la tendresse et de la miséricorde de Dieu au quotidien. Vivre l’internationalité, signe de solidarité entre les peuples et universalité de l’Eglise.


Marie-Françoise, 50 ans de vie religieuse. En septembre dernier, j’ai été appelée à vivre la mission de la Congrégation à Châteauroux, ville où les premières Ursulines sont arrivées en 1850.
La consécration au Seigneur fait vivre le mystère d’Alliance de Dieu avec l’humanité en le contemplant, « une oreille collée à Dieu, une oreille collée au monde ».
Le regard de Jésus, quelle merveille ! Il est universel, personne n’en est exclu. Avec cette conviction au cœur je vis ces premiers mois par les relations simples : voisinage, quartier, ville.
En communauté par le partage des tâches,
la prière ensemble avec le chemin de prière de Louis-Marie Baudouin : « Par Marie à Jésus, par Jésus au Père ou à la Trinité Sainte »,
la transmission de messages via Internet.
En paroisse : prier, célébrer, écouter les activités missionnaires, partager le charisme de Congrégation. Site Web : « www.incarnationweb.org »

Et voici toute la communauté réunie !

Châlus


Benvenguda a Chasluç !
…Nous sommes en terre de langue d’Oc !

Châlus, qui se souvient de son histoire du XII ème siècle ?
des luttes entre les français et les anglais, et de la terre où Richard Cœur de Lion trouva la mort ? c’est à Châlus.
Châlus, à 35 Kms au Sud de Limoges, gros bourg de 1800 habitants, façonné par des siècles de vie rurale, avec ses élevages de bovins, les célèbres "vaches limousines", dans un paysage de monts et de collines bien boisées : Ah ! ces bonnes châtaignes à l’automne ! son travail du bois….





Venez ! le tourisme est bien vivant dans ce « Pays de l’arbre et de l’eau », où les petites églises, les châteaux, le calme attirent le vacancier.

Notre Paroisse « Saint Joseph des Feuillardiers » voir internet…feuillardiers du Limousin, compte 6 000 habitants répartis sur neuf communes.
Actuellement, nous vivons un changement dans la gouvernance du diocèse : de nouveaux doyennés sont mis en place et deviennent : " lieux d’impulsion pastorale". Sur notre paroisse, toujours pas de prêtre résidant, mais un prêtre modérateur chargé de plusieurs paroisses.

La communauté, depuis septembre 2014 est composée de quatre soeurs :
- Marie-Odile Cousseau
- Monique Dussaud
- Gisèle Gaborieau
- Bernadette Petitgas

Nous habitons l’ancien presbytère, et pouvons offrir un lieu facile de passage, d’accueil, d’écoute, de partage, de soutien…Nous recevons beaucoup de toutes ces rencontres, vivant ainsi, dans le quotidien, simplement, en solidarité, à la suite de Jésus serviteur.

Marie - Odile avec l’équipe SEM ( Service Evangélique des Malades), elle anime un temps de prière dans deux maisons de retraite : Châlus et Les Cars. Elle participe aussi à une équipe de Rosaire et à deux équipes de liturgie.

Les gens du voyage au cours de leur pèlerinage, ayant pour thème : "La Création".


Monique garde toujours le même intérêt pour les Gens du Voyage qu’elle retrouve pour la catéchèse familiale en maison ou dans le "caté-bus."
Elle prépare avec les personnes une veillée de prière par mois et depuis un an une "aumônerie jeunes" a vu le jour. Elle travaille aussi pour la catéchèse des enfants avec un couple de manouches et une jeune maman. C’est une mission passionnante, où la solidarité peut jouer à plein dans une vie cachée Nazaréenne.
De plus, depuis trois ans, Monique est nommée animatrice et fait le lien entre les handicapés et les familles pour une catéchèse adaptée nommée : Pastorale Catéchétique Spécialisée. ( P.C.S.) Elle participe aussi au bureau du CDVR ( Conseil Diocésain de la Vie Religieuse)
Egalement depuis septembre, la déléguée de l’Evêque, lui a demandé de participer aux rencontres du S.D.C. ( Service Diocésain de la Catéchèse )

Gisèle, depuis quatre ans à la communauté de Châlus, continue à travailler en solidarité et de porter son attention aux jeunes en difficulté... Ceux qui passent du temps en prison. Les jeunes mamans qui ont besoin de soutien pour aider leurs enfants à grandir, et d’espoir dans leur vie de femme, souvent seules, pour faire face aux problèmes du quotidien.



Bernadette dernièrement arrivée se familiarise avec les lieux, fait connaissance avec les uns et les autres et déjà s’intègre bien dans le MCR ( Mouvement Chrétien des Retraités).


Nous voici nous quatre, de gauche à droite :

Monique, Marie-Odile, Bernadette et Gisèle.






Mérinchal

Notre petite communauté est composée de deux sœurs à demeure sur Mérinchal : Myriam et Jeanne.
Nous sommes logées dans l’ancien presbytère au 8 rue du couvent à Mérinchal.

En réalité, cette maison était une ancienne école tenue par des religieuses aux environs de 1930.
Mérinchal, dans la Creuse, est une petite commune rurale de 800 habitants, dotée de services publics, de commerces qui aident la population à trouver le nécessaire pour vivre au quotidien. Les habitants sont en grande partie des agriculteurs.

Jeanne prépare la catéchèse des enfants, qu’elle accueille les mercredis.


Nous les sœurs, nous n’avons pas les responsabilités des services d’Eglise, mais nous avons le souci permanent de participer, de soutenir les laïcs en responsabilité et de les accompagner dans leurs engagements pour l’avancée de la mission dans notre relais :
- Catéchèse,
- Baptêmes,
- Familles en deuil,
- Liturgie.

Nous sommes en lien avec des Associations diverses :
- Alcool Assistance,
- Croix d’Or,
- Fraternité des malades et handicapés.

Myriam, au large sourire, accueille !