La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Famille de l’Incarnation qui construit et prend soin de "la Maison (...) > Construire une "Maison Commune" aux larges fenêtres où chaque jour entre le (...)

Construire une "Maison Commune" aux larges fenêtres où chaque jour entre le Souffle de l’Esprit et la vie du monde

4ème rencontre des Amis du Père Baudouin, à Chavagnes

Nous continuons à prier et à réfléchir sur la construction de notre Maison Commune. Nous voudrions qu’elle ait de larges fenêtres pour laisser entrer le Souffle de l’Esprit et la vie du monde.
Nous sommes aussi entrés dans le temps du Carême et les cendres nous ont rappelé que nous sommes poussière mais notre pape François ajoute « poussière dans les mains amoureuses de Dieu qui souffle sur nous son Esprit de vie, qui nous libère des autres types de souffle. »
Ainsi nous pouvons accueillir les semences de vie de notre monde.
Chant :

Souffle imprévisible, Esprit de Dieu,
Vent qui fait revivre, Esprit de Dieu,
Souffle de tempête, Esprit de Dieu,
Ouvre nos fenêtres, Esprit de Dieu !

Esprit de vérité,
Brise du Seigneur,
Esprit de liberté,
Passe dans nos cœurs !
(bis)

Pauvres mais confiants

Une maison commune ouverte au souffle de l’Esprit ! Nous prenons bien conscience que notre maison est souvent « asphyxiée par nos égoïsmes, nos ambitions mesquines, nos indifférences... » mais durant ce temps de Carême, nous sommes invités « à respirer le Souffle de Dieu qui nous libère de cette asphyxie. »

Chant :
Tu sais de quoi nous sommes pétris,
Tu te souviens que nous sommes poussière, Jésus,
Homme au milieu des hommes.

Prends pitié de tout homme pécheur. (bis)

Une maison commune ouverte au souffle de l’Esprit ! Nous prenons bien conscience que notre maison est souvent « asphyxiée par nos égoïsmes, nos ambitions mesquines, nos indifférences... » mais durant ce temps de Carême, nous sommes invités « à respirer le Souffle de Dieu qui nous libère de cette asphyxie. »

Chant :
Tu sais de quoi nous sommes pétris,
Tu te souviens que nous sommes poussière, Jésus,
Homme au milieu des hommes.

Prends pitié de tout homme pécheur. (bis

Adoration

Le souffle de Dieu était déjà à l’œuvre dans la famille du centurion
Corneille lorsque l’apôtre Pierre s’est présenté chez lui.
Ce souffle de vie, Dieu ne cesse de l’offrir aujourd’hui à tous ceux
qui le désirent.

Parole de Dieu : Ac 10, 44-48

Pierre parlait encore quand l’Esprit Saint descendit sur tous ceux qui écoutaient la Parole.
Les croyants qui accompagnaient Pierre, et qui étaient juifs d’origine, furent stupéfaits de voir que, même sur les nations, le don de l’Esprit Saint avait été répandu.
En effet, on les entendait parler en langues et chanter la grandeur de Dieu. Pierre dit alors :
« Quelqu’un peut-il refuser l’eau du baptême à ces gens qui ont reçu l’Esprit Saint tout comme nous ? »
Et il donna l’ordre de les baptiser au nom de Jésus Christ. Alors ils lui demandèrent de rester quelques jours avec eux.
Adoration

Avec l’Esprit du Verbe Incarné, adorons le Père qui répand le Souffle de son Amour sur tous ceux qui le cherchent avec droiture.

R/ : Verbum caro, Verbum caro, Verbum caro factum est...

Silence d’adoration

A la fin de l’Adoration :

R/ : Louange à toi Seigneur, Roi d’éternelle gloire !

Louange et action de grâce

Le P. Baudouin invite sans cesse à la louange et à la reconnaissance.

De Chavagnes, en 1808, Il écrit à toute la Congrégation :
« A Jésus, notre Seigneur, soyez reconnaissantes ; rendez-lui des actions
de grâces sans cesse ; ce que je vous recommande le plus mes enfants,
c’est la reconnaissance. »

Prenons le temps d’exprimer simplement et librement, nos actions
de grâces, nos mercis, pour tout ce qui se vit, tout ce qui se fait de beau
et de bien aujourd’hui dans l’Eglise, dans le monde et autour de nous.

Expressions libres


Prière d’offrande et d’intercession avec le Ps 118

Nous écoutons et faisons nôtres, ces versets lus lentement, sur fond musical

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Heureux ceux qui te cherchent de tout coeur !

De tout mon coeur, je te cherche ; garde-moi de fuir tes volontés.
Mon âme est collée à la poussière ; fais-moi vivre selon ta parole.

J’ai choisi la voie de la fidélité, je m’ajuste à tes décisions.
Enseigne-moi, Seigneur, le chemin de tes ordres ;

Montre-moi comment garder ta loi, que je l’observe de tout coeur.
Guide-moi sur la voie de tes volontés, là, je me plais.

Je marcherai librement, car je cherche tes préceptes.
Je trouve mon plaisir en tes volontés, oui, vraiment, je les aime.

Je tends les mains vers tes volontés, je les aime, je médite sur tes ordres.
Tu fais le bonheur de ton serviteur, Seigneur, selon ta parole.
Apprends-moi à bien saisir, à bien juger : je me fie à tes volontés.

Près du tombeau

En allant près du tombeau du P. Baudouin, unissons- nous à tous ceux et celles qui viennent partager leurs joies, leurs peines et leurs prières.

Chant : Prenons ce temps tel qu’aujourd’hui l’enfante,
N’attendons pas qu’il soit un paradis.
Aimons ce temps tel que Dieu nous l’invente
N’attendons pas, Dieu nous aime aujourd’hui !

Couplets lus …

¨ Tous rassemblés près du tombeau du Bon Père,
partageons-nous très simplement, nos intentions de prière…

¨ Lecture des intentions confiées à l’intercession du P. Baudouin.
¨ Nous prions ensemble :

Seigneur Jésus, le mystère de ton Incarnation a illuminé et embrasé le cœur de Louis-Marie Baudouin, prêtre du diocèse de Luçon, et lui a donné l’audace de répondre aux urgences qu’il percevait dans l’Eglise et la société de son temps. Son amour et sa confiance en Marie, la méditation assidue de la Parole de Dieu, ont éclairé toutes ses démarches et fait de lui un conseiller spirituel d’une grande lucidité, un fondateur de séminaires et de congrégations religieuses ouvertes au monde, proches des plus pauvres, avec le souci constant d’éduquer. Accorde-nous, par son intercession, les grâces que nous te demandons.

A Marie :
Toi, Notre-Dame nous te chantons !
Toi, notre Mère, nous te prions !

Toi qui portes la vie, toi qui portes la joie.
Toi que touche l’Esprit, toi que touche la Croix !

Bénédiction finale