La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Famille de l’Incarnation qui construit et prend soin de "la Maison (...) > Construire une "Maison commune" ouverte au dialogue et au soutien (...)

Construire une "Maison commune" ouverte au dialogue et au soutien mutuel

3ème rencontre des Amis du Père Baudouin, à Chavagnes

Cette « maison commune », ce « monde d’aujourd’hui »,
nous l’habitons déjà, mais il est toujours à construire et à reconstruire… Nous aimerions qu’il soit, selon les mots des orientations de la Famille de l’Incarnation, ouverte au dialogue et au soutien mutuel, nous voudrions qu’il soit comme :

"Une maison avec une grande salle de séjour où nous pourrions converser avec les frères et sœurs , partager les joies et les peines, ce qui nous motive et nous rend heureux, partager la Parole et la vie, autour de la table, nous alimenter et refaire nos forces. nous soutenir mutuellement..."


Chant : Ecoute la voix du Seigneur, prête l’oreille de ton cœur,
Qui que tu sois, ton Dieu t’appelle,
Qui que tu sois, il est ton Père.

Toi qui aimes la vie, ô Toi qui veux le bonheur
Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté
Réponds en fidèle ouvrier de l’Evangile et de sa paix.

Ecoute la voix du Seigneur, prête l’oreille de ton cœur,
Tu entendras que Dieu fait grâce,
Tu entendras l’esprit d’audace.

Ecoute la voix du Seigneur, prête l’oreille de ton cœur,
Tu entendras grandir l’Eglise,
Tu entendras sa paix promise.

Pauvres mais confiants

Au cœur de la maison commune, il y a des richesses de vie, mais aussi des ruptures, des blessures, des manques de dialogue et de conversation qui ternissent la communion entre tous ceux et celles de la maison commune… Nous nous reconnaissons pécheurs, pauvres mais confiants...

Chant : Père Saint, nous te prions, prends pitié de nous…
Seigneur Jésus, nous te prions, prends pitié de nous …
Esprit-Saint, nous te prions, prends pitié de nous…

Adoration

Jésus a envoyé ses apôtres en mission.
A leur retour, ils ont envie de partager ce qu’ils ont vécu dans leur mission et Jésus a aussi envie de les écouter.

Parole de Dieu : Lc 9, 1-6,10

Jésus rassembla les Douze, il leur donna pouvoir et autorité sur tous démons, et de même pour faire des guérisons ;
Il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.
Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange.
Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez.
Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »
Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons...
Quand les Apôtres revinrent, ils racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait.
Invitation à l’adoration

 :
Adorons le Verbe Incarné accueillant et écoutant ses disciples à leur retour de mission.

R/ : ou ou ou, Adoramus te Domine … (bis)

Adoration en silence

A la fin de l’Adoration :

R/ : Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.

Action de grâce

Paul VI dans son encyclique ECCLESIAM SUAM écrit :
« L’Eglise doit entrer en dialogue avec le monde… Elle se fait parole, elle se fait message, elle se fait conversation… »

- Nous te rendons grâce, Seigneur, quand l’Eglise se fait "conversation" par le dialogue interreligieux pour un meilleur accueil du chemin de vie des Eglises.
R/ Nous te rendons grâce , ô notre Père, Gloire à Toi dans les siècles.
- Nous te rendons grâce, Seigneur, quand l’Eglise se fait "message" de la joie de l’Evangile à la suite de son envoi dans le monde : « Allez enseigner toutes les nations… » (Mat 28,19 ) R/

- Nous te rendons grâce, Seigneur, quand l’Eglise se fait "parole" en faisant connaître à tous les hommes de tous les temps le DIEU : « Père de Miséricorde… » R/

expressions libres


Prière d’offrande et d’intercession

Le P. Baudouin dans son chemin de prière, nous invite aussi à la prière d’offrande.
Offrande qui passe toujours par celle de Jésus, le Fils Bien-Aimé du Père.

• Seigneur, nous aimons notre Eglise avec ses limites et avec ses richesses,
c’est notre Mère.
- Nous te l’offrons, tout en rêvant qu’elle soit toujours plus belle.

• Seigneur, tu nous attires à Toi, avec nos ombres et nos lumières, avec
nos vides et nos blessures, avec ce qui nous réconforte et ce qui nous
désespère.
- Nous nous offrons à Toi, tels que nous sommes et fais grandir en nous
la Confiance et l’Amour.

• Seigneur, nous venons à Toi avec nos frères et sœurs qui luttent au quo-
tidien pour un monde meilleur.
- Nous te les offrons et fais, qu’ensemble, nous puisions à la Source de
ton Cœur. Emplis-nous de force, de paix, de patience et de joie.

Près du tombeau du P. Baudouin

Le mois de février est le mois anniversaire de la mort du P. Baudouin. Unissons-nous à tous ceux et celles qui viennent près de son tombeau partager leurs joies, leurs peines et leurs prières.

Chant : Tu es bien de chez nous

1- Tu es bien de notre terre, tu es bien de chez nous. (bis)
Vendéen libre et sincère, Louis-Marie Baudouin, Bon Père.
Tu es bien de notre terre, tu es bien de chez nous.

2- Tes pas font chanter nos pierres, tu es bien de chez nous. (bis)
Tes sabots dans la poussière et ton front dans la lumière.

3- Tu partages nos misères, tu es bien de chez nous. (bis)
Dans l’exil et dans la guerre, tu es l’homme solidaire.

4- Tu rassembles sœurs et frères, tu es bien de chez nous. (bis)
Pour fonder la nouvelle ère, Evangile qui libère.

5- On t’appelle le Bon Père, tu es bien de chez nous. (bis)
Ta famille tout entière, Fils et Filles, te vénère.
• Tous rassemblés près du tombeau du Bon Père, prenons le temps de nous partager simplement nos intentions de prière…

• Lecture des intentions confiées à l’intercession du P. Baudouin.

• Nous prions ensemble :

Seigneur Jésus, le mystère de ton Incarnation a illuminé et embrasé le cœur de Louis-Marie Baudouin, prêtre du diocèse de Luçon, et lui a donné l’audace de répondre aux urgences qu’il percevait dans l’Eglise et la société de son temps. Son amour et sa confiance en Marie, la méditation assidue de la Parole de Dieu, ont éclairé toutes ses démarches et fait de lui un conseiller spirituel d’une grande lucidité, un fondateur de séminaires et de congrégations religieuses ouvertes au monde, proches des plus pauvres, avec le souci constant d’éduquer. Accorde-nous, par son intercession, les grâces que nous te demandons.

A Marie : La première en chemin, Marie tu nous entraînes,
A risquer notre oui aux imprévus de Dieu.
Et voici qu’est semé en l’argile incertaine
De notre humanité, Jésus-Christ , Fils de Dieu.

Marche avec nous, Marie,
Sur nos chemins de foi.
Ils sont chemins vers Dieu. (bis)

Bénédiction finale