La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Neuf chemins de prière pour la mission > Jésus, Verbe Incarné, nous appelle, nous convoque et nous envoie

Jésus, Verbe Incarné, nous appelle, nous convoque et nous envoie

PRIERE DES AMIS DU P. BAUDOUIN (3)


Présentation de la Prière

Dans les Orientations pour la Famille de l’Incarnation :

C’est Jésus, Verbe Incarné, qui nous appelle, nous convoque et nous envoie travailler à sa vigne, nous rendant participant de SA Mission, de la mission de l’Eglise, à travers cette famille de l’Incarnation.

“Il appelle ceux qu’ils voulaient et il en établit douze pour être avec lui et pour les envoyer prêcher, avec pouvoir de chasser les démons.” Mc 3,13

Présentation de deux textes du P. Baudouin : extraits d’une lettre de L-M Baudouin à la Mère Saint Benoît (23 -9 -1802 et du règlement aux Missionnaires de Saintonge. (textes ci-dessous)

Louis-Marie Baudouin s’est senti lui-même « appelé, convoqué et envoyé »
En silence lecture des deux textes du P. Baudouin.
Laissons-nous toucher par cet appel, cette convocation, cet envoi…

Dès les premières lignes du règlement des missionnaires de Saintonge, il écrit :
C’est le Verbe Incarné, c’est Jésus qui envoie tous les missionnaires, comme il a envoyé ses apôtres, ses disciples.

Un homme au cœur de chair
Qui veut réconcilier la terre avec le ciel
Jésus, Verbe de Vie !
Un homme au cœur de chair
Nous invite au bonheur que donne son amour !
La joie qui vient de lui, vient témoigner de Pâques.

Refrain

Pour la Gloire de Dieu et sa haute louange
Pour la Gloire de Dieu et le salut du monde.

PAUVRES ET CONFIANTS

le Père Louis-Marie écrit cette lettre du 23 sept 1802 alors qu’il arrive à Chavagnes et que commence sa mission :
« Je veux avec l’aide et la vocation de mon Maître et Supérieur, être le missionnaire du Fils et de la Mère, malgré mes innombrables fautes et indolences….Tout le monde me loue et est ravi, et moi je vois le maître mécontent et qui me demande des dettes et des talents ! ».
(Silence)

Chant de pénitence :

Tu sais de quoi nous sommes pétris,
Tu te souviens que nous sommes poussière,
R/ Jésus, homme au milieu des hommes
Prends pitié de tout homme pécheur. (bis)
 
Tu n’agis pas selon nos péchés,
Ne nous rends pas selon nos offenses. Ref/
 
Et comme est loin couchant du levant,
Tu mets au loin le fardeau de nos fautes. Ref

ADORATION

La Parole de Dieu

« Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur reste dans l’ignorance de ce que fait son maître : Je vous appelle amis, parce que tout ce que j’ai entendu auprès de mon Père , je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués pour que vous alliez, que vous produisiez du fruit et que votre fruit demeure ! Jn 15, 15-16

Ayant fait venir ses douze disciples, Jésus leur donna autorité sur les esprits impurs, pour qu’ils les chassent et qu’ils guérissent toute maladie et toute infirmité... Mt 10, 1 – 5

Adorez le Verbe Incarné appelant, convoquant et envoyant de tous côtés ses apôtres, pour y répandre son feu et sa lumière.

"Vive le Missionnaire éternel du Père !
Vous l’adorerez en cette qualité" nous dit Louis-Marie Baudouin.

Verbum Caro factum est Alleluia, Alleluia
Et habitavit in nobis, Alleluia, Alleluia

SILENCE

REFRAIN :

Je vous ai choisis pour être mes témoins
Désormais vous êtes mes amis,
Allez à la moisson des hommes.

ACTION DE GRACE

S’adressant aux missionnaires de Saintonge, Louis-Marie Baudouin aimait leur rappeler :

« Ne dépréciez pas les peuples, mais louez-les plutôt, comme l’Apôtre ou les apôtres. »

Ces paroles rejoignent celles de Jésus exultant de joie sous l’action de l’Esprit-Saint : « je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. »

Avec Jésus, nous nous émerveillons …

REFRAIN :

Père, je te bénis,
Aux sages et aux savants,
tu caches ton mystère,
mais au cœur de l’enfant,
Tu dis que tu es Père,
Père, je te bénis, pour ton immense amour !
Expressions libres

OFFRANDE

Seigneur, nous t’offrons tous les peuples vers lesquels tu envoies tes disciples aujourd’hui…

Nous t’offrons tous les peuples dans lesquels la Famille de l’Incarnation est engagée et avec la prière de St Ignace nous t’offrons nos vies !

LA PRIERE DE SAINT IGNACE

Seigneur, reçois toute ma liberté,
Ma mémoire, mon intelligence, et toute ma volonté.
Tout ce que j’ai et possède. je l’ai reçu de Toi !
Je te le rends. Tout est tien !
Disposes-en selon ton entière volonté.
Donne-moi ton amour et ta grâce,
c‘est assez pour moi.
Amen !

MARCHE VERS LE TOMBEAU

Je vous ai choisis pour être mes témoins
Désormais vous êtes mes amis,
Allez à la moisson des hommes.
1) Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous aime :
Demeurez en mon amour.
3) Dans la lumière et la paix, aimez-vous, soyez frères :
Demeurez en mon amour.
6) Dans l’espérance et la joie, allez tous à ma vigne :
Demeurez en mon amour.

Lecture des intentions confiées à l’intercession du P. Baudouin

Chant à Marie
Refrain :

Nous te saluons ô toi, Notre Dame,
Marie Vierge Sainte que drape le soleil,
Couronnée d’étoiles la lune est sous tes pas
En toi nous est donnée, l’aurore du salut
 
O Vierge immaculée, préservée du péché
En ton âme en ton corps, tu entres dans les cieux.
Emportée dans la gloire, sainte Reine des cieux,
Tu nous accueilleras,
Un jour auprès de Dieu

BENEDICTION FINALE


Textes du P. Baudouin  :

Le P. Baudouin aux missionnaires de Saintonge

Comme le Père m’a envoyé, ainsi je vous envoie

C’est le Verbe Incarné, c’est Jésus qui envoie tous les missionnaires, comme Il a envoyé ses apôtres, ses disciples. Missionnaire ou ange, c’est la même chose.
La vertu principale des missionnaires est la douceur de coeur, et la seconde est l’humilité. Ces deux vertus rendent le missionnaire aimable pour gagner les coeurs. Comme des agneaux parmi les loups, simples comme des colombes, prudents comme des serpents ; toutes ces paroles rayonnent l’humilité et la douceur ; surtout humbles et doux envers les pécheurs, aimables aux pécheurs.

Extrait d’une lettre du P. Baudouin 23 sept. 1801

Je veux avec l’aide et la vocation de mon Maître et Supérieur, être le missionnaire du Fils et de la Mère, malgré mes innombrables fautes et indolences. … Tout le monde me loue et est ravi, et moi je vois le maître mécontent et qui me demande des dettes et des talents ; les deux, dit-il, devaient en produire quatre et je n’en vois que trois maigres et un peu décontents. …Vive le Missionnaire éternel du Père ! Vous l’adorerez en cette qualité.