La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Portes d’entrée pour une spiritualité de l’Incarnation > L’Esprit de la Famille de l’Incarnation

L’Esprit de la Famille de l’Incarnation

6ème porte d’entrée

Présentation

Voici la sixième « porte d’entrée » à la spiritualité de la Famille de l’Incarnation. Il faudrait plutôt la présenter comme la première ou comme la clé qui ouvre toutes les portes à « l’Ecole de l’Incarnation ».

C’est en effet l’Esprit du Verbe Incarné, l’Esprit de Jésus qui nous fait accueillir l’Incarnation comme un mystère à admirer, nous fait entrer dans ce mystère comme « école de vie », « école de prière », « école de liberté », et nous fait accueillir l’instant présent comme lieu de la rencontre avec Dieu…
« Notre Esprit sera l’Esprit du Verbe Incarné » sont les premiers mots du P. Baudouin au tout début de la règle qu’il commença à écrire dans son refuge des Sables d’Olonne.

Le P. Baudouin et l’Esprit

début de la Règle sablaise Dans la Règle Primitive  

L’Esprit source de la liberté des enfants de Dieu, Ch 8, B
Quiconque connaît tant soit peu l’Ecriture Sainte verra à chaque passage que l’Esprit Saint agit sans empressement, et, s’il opère fortement, il dispose tout suavement.

L’Esprit souffle de la prière, Ch 10, A
On adore en silence, on aime, on prie, etc...suivant le souffle divin. Si on est devant le Saint Sacrement, on peut faire sortir ses sens et ses facultés intérieures pour se mettre aux pieds ou dans le cœur de Jésus, ou bien les retirer encore au-dedans de soi, où notre bon Sauveur leur parle par son Esprit… L’Esprit infini de Jésus pénètre notre âme avec ses facultés et notre corps avec ses sens à peu près (mais beaucoup mieux) comme le feu pénètre le fer qu’il a rougi, et nous n’y pensons pas.

L’Esprit pour vivre l’entrevue des frères, ch 12, D 4
Après le Veni Sancte ( Viens Esprit …) étant assis, nous…

Dans les lettres

L’Esprit Saint, eau vivifiante : "Mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source qui rejaillira, jusque dans la vie éternelle.  » Jn 4, 14 

Cette eau est, je crois, l’Esprit-Saint... L’eau purifie, lave, détache, désaltère, rafraîchit, féconde les terres en les arrosant...
Ce divin Esprit est encore comparé à l’eau qui rejaillit d’une source, parce que l’Esprit-Saint rejaillit de la source éternelle du Père et du Fils… qui comme d’une source coule dans nous et opère dans l’âme tous les effets que l’eau produit dans les corps ; il lave ou purifie l’âme, la désaltère, la rafraîchit, la rend féconde en fruits de sainteté. "Sans moi, vous ne pouvez rien faire". Sans l’Esprit-Saint, tout est stérile comme une terre sans eau.
Cette eau coule toujours. Le St Esprit est toujours agissant dans les âmes qui n’ont pas bouché le canal… 29 juillet 1827

Si quelqu’un a soif : « Au dernier jour de la Fête qui était la plus solennelle, Jésus se tenait debout et criait à haute voix : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Si quelqu’un croit en moi, il sortira de son cœur des fleuves d’eau vive, comme dit l’Écriture ». Jn 7, 37-38 

…Il ne suffit pas, de vouloir un peu le bien, les dons du St Esprit, il faut en avoir soif. C’est pourquoi peu obtiennent ce qu’ils demandent, parce qu’ils n’ont pas soif. Les prières des altérés sont toujours exaucées.
D’où vient, ma fille, que tant de croyants sont si secs et si stériles ! C’est que leur foi n’est point altérée, n’est point amoureuse, c’est un feu sous la cendre et qui ne chauffe pas. Ils se disent vivants, ils sont comme morts, ils sont comme les arbres en hiver qui vivent, cependant, et qui n’ont aucune vigueur… Aujourd’hui, surtout, où la foi est presque éteinte ; elle n’est plus un flambeau, mais une mèche qui fume.
Jésus appelle pour boire et les buvants deviennent des fleuves. Que boivent ceux qui boivent à la source de la bouche de Jésus ? Ils boivent … et, plus altérés après avoir bu qu’auparavant, ils se désaltèrent en répandant leurs eaux vives dans les autres cœurs ! 11 août 1813

Témoignages du Trésor Commun sur « l’Esprit »

Au cœur de notre spiritualité : La Spiritualité de l’Incarnation est l’Esprit de Jésus vivant dans les situations, les états que vivent les hommes et les femmes d’aujourd’hui, d’où la nécessité de le découvrir dans les partages autour de la Parole, rencontres, journées d’approfondissement de notre foi comme le font les " Fraternités de l’Incarnation " et les week-ends " Grain de moutarde ". Nous avons à être attentifs à la présence du Verbe Incarné dans les expériences humaines, " aux semences du Verbe Incarné ".

Notre spiritualité est une expérience de docilité à l’Esprit…

L’Esprit est premier. Nous ne sommes pas les premiers acteurs, " c’est l’Esprit qui le fait ", qui nous moule à son image. Il suffit d’être des élèves dociles à son impulsion.

L’Esprit nous guide dans notre recherche. Notre recherche passe par :
- notre attention à sa présence et à son action dans la vie des hommes et des femmes d’aujourd’hui.
- notre écoute de la Parole, dans les Ecritures, le partage de vie et la célébration.
- notre chemin de prière d’adoration, d’action de grâce et d’offrande.
- notre partage de l’expérience spirituelle, de la réception de l’expérience du fondateur à celle des uns et des autres.
- notre mission pour notre temps.

L’Esprit de l’Incarnation est un esprit de famille.

L’Incarnation est une école. Regarder cette vie, y voir l’Esprit de Jésus au travail, Le reconnaître, Le faire connaître. Révéler un Dieu proche. Vivre la proximité de Jésus, ici et aujourd’hui. C’est le " Prenons ce siècle… "

Pour vivre en vérité : Etre cohérent(e). Comme Jésus… ce qui nous arrive est que bien des fois nous sommes libres vers l’extérieur, mais pas en dedans, entre nous. Ceci va contre la Spiritualité de l’Incarnation : " L’Esprit nous rendra libres ".

Cet Esprit de Jésus t’envoie rechercher au plus profond de ton être ce qui est essentiel, te fait te sentir profondément aimé(e) par le Père ; à travers son Fils Il te libère de tes attaches et de tes esclavages et t’invite à cheminer avec Lui en paix, jour après jour.
Parole de Dieu.

« Ruminer la Parole … au souffle de l’Esprit. »

- Jn 16, 5-15 et 14, 15-26 : le travail de l’Esprit promis par Jésus,
- pour nous aujourd’hui ?

- Ac 2 : le récit de la Pentecôte
- récit du passé, récit pour nous aujourd’hui ?

- Rom 8 : l’Esprit source de libération
- de quelle libération avons-nous besoin ?

- I Cor 12 – 14 : les dons de l’Esprit (choisir des passages)

Pratique

L’Esprit de Jésus est toujours celui qui fait les premiers pas vers nous quand nous voulons aller vers Dieu.
Alors notre « pratique » ne peut être que dans le sens d’un effort pour l’accueillir :
quand nous voulons prier,
quand nous voulons nous nourrir des Ecritures et les goûter,
quand nous voulons respecter et accueillir dans leurs différences les personnes que la vie nous fait rencontrer,
quand nous voulons aimer, pardonner…

- Je relis ma vie :
Quelle place l’Esprit de Jésus a-t-il ?

- Je cherche :
Comment mieux l’accueillir dans ma vie ?