La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Portes d’entrée pour une spiritualité de l’Incarnation > L’Incarnation : une "école" de vie

Other languages :   en     es  

L’Incarnation : une "école" de vie

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

2 ème porte d’entrée

L’Incarnation : une « école » de vie

Comme pour la précédente « porte d’entrée », cette proposition peut faire l’objet de plusieurs rencontres, librement, à partir des différents points …

Un temps d’accueil…

Une parole du P. Baudouin :

Nous n’irons pas à d’autre école, celle-la suffit !

Notre expérience d’école ! Qu’est-ce que l’école évoque pour nous ?

Pour le P. Baudouin, l’Incarnation est :
d’abord une école de vie dont le maître est Jésus :
« C’est Jésus que je veux que vous copiiez… ». (let. 1 janv. 1825)

Le lieu de cette école, c’est la vie quotidienne. C’est « l’aujourd’hui et ici » dans la vie de chaque jour à l’intérieur de nos maisons, de nos familles, de nos communautés, de nos vies professionnelles, de nos relations… C’est là que nous réalisons ce « copiage », ou cette « imitation » de Jèsus, selon les expressions du P. Baudouin, ou encore, selon les mots de l’Evangile, cette marche à la suite de Jésus. (Le copiage » autrefois à l’école était puni !).

On peut proposer de lire la lettre du P. Baudouin du 1er janvier 1825 pour mieux saisir le sens qu’il donne à l’expression : « C’est Jésus que je veux que vous copiiez. » (voir textes du P. Baudouin) Cliquez sur Lettre du 1er janvier 1825

Témoignages du trésor commun

Nous nous faisons « disciples à l’école de l’Incarnation » avec un maître : « le Verbe Incarné, notre Seigneur et Maître », avec une Maîtresse : « Marie notre Bonne Mère et Maîtresse » (RP 10). Sous la conduite de L.M. Baudouin.

- Se mettre à l’école du Verbe Incarné où Jésus se fait proche, il se fait notre compagnon de voyage.

- Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous. Il continue d’habiter parmi nous : c’est vraiment le message, il habite. « Depuis que Dieu s’est fait homme, tout visage humain devient lieu de sa rencontre » (Livre de vie des UdJ, n° 33 )

- C’est une école à redécouvrir chaque matin.

- La spiritualité de l’Incarnation, c’est l’Esprit de Jésus vivant dans les situations, les états que vivent les hommes et les femmes d’aujourd’hui, d’où la nécessité de le découvrir…Voir les évènements comme des chemins d’Incarnation. Vivre la proximité avec les gens ; le « être avec » dans la simplicité comme Jésus sur les chemins des hommes : « c’est Jésus que je veux que vous copiiez ».

- Vivre l’Incarnation, c’est ouvrir les yeux devant les évènements quotidiens pour percevoir les urgences, les premiers signes de vie, prêtes à donner notre vie, ce que nous pouvons apporter…

- Vivre « l’ici et maintenant » de ce que le Seigneur nous montre à travers les évènements.

- L’incarnation est un mystère caché. Il nous fait vivre toujours en recherche, trouvant sa présence dans le quotidien.

Quelles paroles me touche dans ces témoignages ?
Pourquoi ?

« Grain de moutarde à broyer » (Parole de Dieu)

Jésus notre compagnon de route

- Luc 24, 13-35 : sur la route d’Emmaüs
- Un compagnon de route non reconnu,
- Un partage de parole,
- Le partage du pain.

Pratique

Je prends un peu de temps chaque jour ou deux ou trois fois par semaine, selon mon choix, pour revoir
- les visages rencontrés et comment je les ai accueillis…
des évènements qui ont été pour moi « signes de vie »…
Je prends ces visages, ces évènements dans ma prière…

- un geste : je regarde autour de moi pour voir si je peux donner du temps à une personne qui a besoin d’aide, d’une visite…