La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Le charisme qui nous unit > Accents à retenir aujourd’hui pour la mission dans la Famille de (...)

Accents à retenir aujourd’hui pour la mission dans la Famille de l’Incarnation

L’Equipe internationale de la Famille de l’Incarnation s’est retrouvée au Centre spirituel les 10-15 août 2013 et avait pour thème : « Passionnés par la mission à la suite de Jésus le missionnaire du Père ». Les orientations données à la fin de cette rencontre sont un chemin pour renouveler notre ardeur missionnaire et nos engagements à la lumière de nos fondateurs.

ACCENTS, INSISTANCES Á RETENIR AUJOURD’HUI
Á LA LUMIERE DE NOS FONDATEURS
POUR RENOUVELER NOTRE ARDEUR MISSIONNAIRE
ET NOS ENGAGEMENTS


Membres de la famille de l’Incarnation, nous voulons renouveler notre enthousiasme missionnaire et, comme nos fondateurs, laisser notre coeur brûler de la passion de l’Evangile pour l’offrir au monde.

Nous savons que ce feu missionnaire est un don qu’ils ont reçu. Nous aussi, nous voulons le demander, l’accueillir et le recréer en nos propres vies et en nos différents contextes culturels. Nous savons que c’est aussi une tâche et nous voulons nous y préparer.

L’Incarnation est l’aventure missionnaire d’un Dieu qui “ a tant aimé le monde qu’Il a envoyé son Fils unique pour que tous ceux qui croient en Lui aient la vie et la vie en abondance…"

C’est Jésus, le Missionnaire du Père, par la force de l’ Esprit.

Seul, ce dynamisme spirituel peut allumer en nous cette même passion. Une passion qui se fait inventive pour créer des projets missionnaires, collaborant ainsi, avec beaucoup d’autres, à l’avènement de la civilisation de l’amour.
C’est cette passion pour Dieu et pour le monde qui brûlait dans le coeur de nos fondateurs. Que ce même Esprit la ravive sans cesse en nos propres coeurs !

C’est Jésus, Verbe Incarné, qui nous appelle, nous convoque et nous envoie travailler à sa vigne, nous rendant participant de SA Mission, de la mission de l’Eglise, à travers cette famille de l’Incarnation.
“Il appelle ceux qu’ils voulaient et il en établit douze pour être avec lui et pour les envoyer prêcher, avec pouvoir de chasser les démons.” Mc 3,13

A travers notre partage, nous avons redécouvert, au cours de ces journées,

trois piliers ou fondements de la Mission :



-  L’union à Jésus.

Cet amour de Jésus, qui se cultive chaque jour, dans la prière, la contemplation, l’adoration, la méditation de la Parole accueillie et partagée dans nos groupes…
C’est l’Esprit de Jésus qui, peu à peu, transforme nos vies et nous modèle sans cesse afin que nous ayons " les même sentiments que le Christ"…

-  L’unité entre les missionnaires

L’unité est la force des missionnaires. Sans elle, "beaucoup de fatigue et peu de fruits".
L’unité exige que nous cultivions certaines attitudes : humilité, patience, ténacité, bonté, accueil, respect des différences…

-  Un regard d’amour sur le monde

Regarder avec les yeux de Dieu, afin de découvrir, avec admiration, les semences du Verbe déposées en chaque personne, en chaque culture. Un regard sur le monde qui éveille aussi la compassion et l’urgence missionnaire pour donner des réponses à ses besoins.

Missionnaires, qui se laissent conduire “au fil de la Providence" à travers toutes ses médiations : évènements, appels de l’Eglise, besoins du lieu… Où Dieu veut…
Vivre et servir, là où Dieu nous a conduits.
Ici et maintenant.
Le reste est vaine illusion…

Dans une attitude d’humilité, d’accueil, de respect, et d’accueil de ceux vers qui Jésus nous envoie, témoins joyeux de son Evangile, simples sacrements de sa présence, de sa proximité,de sa tendresse, de sa solidarité…

Avec sérénité et confiance parce que c’est Lui, le maître de la moisson et avec persévérance et abnégation, comme de bons laboureurs.

Nous sommes conscients que la moisson est abondante et les ouvriers peu nombreux, que le labourage est difficile dans les terrains pierreux de notre monde ; pour cela, nous avons besoin de nous entraîner et pratiquer sans cesse dans nos groupes, le discernement pour la mission :

- Contempler la réalité, être à l’écoute, voir et sentir les besoins…
- Accueillir les priorités prises par nos Eglises locales…
- Et nous demander : nous, que pouvons nous faire ? qu’est - ce que le Seigneur attend de nous, ici et maintenant ?

Et laisser l’Esprit réveiller notre créativité missionnaire.
Et … sortir à la rencontre … aller aux périphéries…

Appréciant la vie des autres avec amour et humilité, dans une attitude d’ouverture, de dialogue et de respect…

Être, accompagner… avec une qualité de présence, de proximité, en partenariat, en cohérence avec l’évangile qui fera de nous des témoins crédibles plus que des maîtres.

Mais aussi avec l’audace de dire une parole et d’être des acteurs qui s’engagent et dénoncent les injustices.

Aavec une priorité pour les plus pauvres, en sachant reconnaître toute forme de pauvreté : matérielle, spirituelle, affective, morale…

Nous avons aussi pris conscience du besoin et de l’importance de la formation des missionnaires, formation initiale et permanente, à l’école de l’Incarnation.

Groupe moteur international
Chavagnes, 10-15 août, 2013

Voir Rencontre de l’Equipe internationale de la Famille de l’Incarnation