La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Actualités > Grain de moutarde > Quelle espérance m’anime ?

Quelle espérance m’anime ?

Quelle espérance m’anime ? Comment je renouvelle l’enthousiasme missionnaire ?

Témoignage de Mme Anita Trichet qui a été responsable nationale de l’Action Catholique des Femmes et aussi animatrice des pèlerinages diocésains de Vendée ainsi que responsable de formation pour l’accueil dans les presbytères.

Promesse et Espérance
- Je me reconnais de la lignée des femmes de la Bible, c’est parce qu’elles ont cru à la promesse qu’elles sont devenues fécondes ...

Ma foi est imprégnée de la promesse que Dieu renouvelle par son amour à chacun, chacune de nous.

Ces paroles du prophète Isaïe 43, 1,3,45 m’emplissent le coeur d’espérance.
« Ne crains pas car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom ...
Car moi le Seigneur je suis ton Dieu.
Tu as du prix à mes yeux et je t’aime.
Ne crains pas car je suis avec toi ..."

Confiance et regard de Jésus
- Parce que Jésus nous fait confiance, je mets toute ma confiance en lui. Jésus regarde le monde et les personnes au-delà de ce qui paraît et il en perçoit toutes les merveilles. Il m’invite à ouvrir les yeux, à observer pour mieux voir le monde et les autres, avec le même regard attentif et bienveillant de Dieu qui aime toute personne qui voir au delà des apparences.

Evangile et chemin de bonheur
- « La joie de l’Evangile remplit le coeur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. »
Première phrase de l’introduction de l’exhortation du Pape François.
Ecouter et accueillir l’Evangile, se laisser toucher et transformer par la Parole, un chemin de bonheur
à partager.

Eglise et grande famille
- Tout d’abord l’Eglise pour moi est une grande famille, avec ses joies, ses peines, ses merveilleuses qualités et ses nombreuses limites.

Héritage et transmission
- Faire mémoire, c’est admirer, comprendre, c’est nous enraciner dans un héritage à découvrir, à recevoir, à transmettre.
La transmission c’est la mission de chacun, chacune, c’est une responsabilité qui nous est confiée.
Transmettre à la manière du Christ, c’est semer sans regarder la quantité de la semence. Semer c’est proposer, (pas imposer) et faire confiance, puis espérer.
Ces mots rassemblés, développés, dansent joyeusement dans ma tête et dans mon coeur, ils forment une ronde tout en couleurs de beauté et de bonheur. Ils sont nés de la rencontre de Jésus avec les hommes et les femmes sur les chemins de Galilée. Ils vivent aujourd’hui de nos rencontres sur nos chemins de fraternité.

Mme Anita Trichet