La famille de l'Incarnation

La famille de l'Incarnation

menu

Accueil > Spiritualité > Famille de l’Incarnation qui construit et prend soin de "la Maison (...) > Une "maison commune" où l’on communique pour grandir en communion

Une "maison commune" où l’on communique pour grandir en communion

6 ème rencontre des Amis du Père Baudouin, à Chavagnes

Nous n’avons jamais fini de construire
" la maison commune de notre humanité"
sur la planète que Dieu nous a confiée, non pour gaspiller ses trésors, mais pour la cultiver pour le bien de tous et en prendre soin.

Une manière d’en prendre soin, c’est d’apprendre à communiquer entre nous avec nos différences, pour vivre une communion qui respecte chacun, où nous pouvons partager joies et peines, "ainsi nous pourrons vraiment nous appeler : famille". (Orientations de la Famille de l’Incarnation)

Chant : Dieu silence, Tu nous as parlé :
Lumière dans nos yeux,
Ferment dans notre pain.

Touche nos oreilles, nous entendrons !
Souffle sur nos lèvres, nous parlerons.
Donne ta lumière, nous brillerons.
Montre-nous ta route, nous marcherons. R/

Pauvres mais confiants

Une maison - planète, familles, Eglise, communautés - un espace pour nous ouvrir mutuellement à la communion.
Au cœur de la maison commune, les fragilités sont bien présentes : manque de confiance, individualisme et L-M Baudouin nous dit : « Sans union beaucoup de fatigues et peu de fruits… »

Chant : « Fais que j’entende, Seigneur,
Tous mes frères qui crient vers moi.
A leur souffrance et à leurs appels

Adoration

Pour l’apôtre Paul, construire la « maison commune » c’est « former un seul corps dans le Christ ». Un corps où nous sommes membres, chacun pour sa part…
Ecoutons ses conseils : Lettre de Paul aux Romains : 12, 3-21

Au nom de la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun : ne vous surestimez pas plus qu’il ne faut vous estimer, mais gardez de vous une sage estime, chacun selon le degré de foi que Dieu lui a départi (…).
À plusieurs, nous ne formons qu’un seul corps dans le Christ, étant, chacun pour sa part, membres les uns des autres (…).
Que votre charité soit sans feinte, détestant le mal, solidement attachés au bien ; que l’amour fraternel vous lie d’affection entre vous, chacun regardant les autres comme plus méritants.
Bénissez ceux qui vous persécutent ; bénissez, ne maudissez pas.
Réjouissez-vous avec qui est dans la joie, pleurez avec qui pleure. Pleins d’une égale complaisance pour tous, sans vous complaire dans l’orgueil, attirés plutôt par ce qui est humble, ne vous complaisez pas dans votre propre sagesse.
Sans rendre à personne le mal pour le mal, ayant à cœur ce qui est bien devant tous les hommes, en paix avec tous si possible, autant qu’il dépend de vous. (…)
Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire (…).
Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien
.

Adoration

C’est le Verbe Incarné qui nous donne, par son Esprit,
de vivre un amour fraternel.

Avec lui, adorons le Père qui veut réunir tous ses enfants dans une même famille.

R/ : Verbum caro factum est, alleluia, alleluia !
Et habitavit in nobis, alleluia, alleluia !

silence d’adoration

A la fin de l’adoration :
R/ : Alleluia, alleluia, Jésus est vivant ! (bis)

Louange et action de grâce

Dans notre action de grâce et notre MERCI, nous ouvrons nos coeurs à que l’Esprit de Dieu construit déjà à nos yeux, dans notre monde et dans l’Eglise, avec tous les hommes de bonne volonté.

• Nous te disons MERCI Seigneur, pour le pape François
et son voyage de paix en Egypte, pour les relations œcuméniques
et inter-religieuses qu’il a contribué à développer.
R/ MERCI, Dieu MERCI !...

• Nous te disons MERCI Seigneur, pour la toute première visite à Taizé,
du patriarche : BARTHOLOMEOS de Constantinople.
Patriarche qui encourage la réconciliation entre chrétiens.
R/ MERCI, Dieu MERCI !...

• Nous te disons MERCI Seigneur, pour toutes les Ctés de foi qui
rassemblent les Srs Ursulines. Au travers de leurs différents partages,
elles grandissent en communion les unes avec les autres.
R/ MERCI, Dieu MERCI !...

Nous exprimons très simplement et librement nos Mercis au Seigneur !

Prière d’offrande
Le P. Baudouin disait aux missionnaires de Saintonge :
« ...descendez à la sainte église pour y adorer le Maître, vous offrir et lui offrir la mission... »
A notre tour, nous nous offrons avec les mots de notre prière quotidienne :

Père Saint,
unies à ton Fils bien-aimé qui est venu en ce monde pour accomplir ta volonté,
nous nous offrons avec les prières, les travaux, les peines et les joies de ce jour.
Dispose-nous à accueillir tout ce qui nous arrivera aujourd’hui ;que nous l’acceptions de tes mains, pour la famille de ton Christ, l’Eglise.
Conscientes de notre pauvreté, de nos infidélités. nous unissons le peu que nous avons aux richesses de Marie notre Mère et à celles de l’Eglise du ciel et de la terre.
Accorde ton pardon à tous les hommes par Jésus-Christ notre Seigneur.
Que par Lui, avec Lui, et en Lui, tout honneur et toute gloire te soient rendus Père Tout-Puissant, dans l’unité du Saint-Esprit.
Amen

Au tombeau

C’est le mois de Marie, en allant au tombeau unissons-nous à ceux et celles qui viennent partager leurs joies, leurs peines et leurs prières.

Chantons Marie :

R : Vierge de lumière, tu es le sourire
D’un Dieu qui nous aime, ô Notre Dame.

1 – Vierge de lumière, toute remplie de grâce,
Dieu vers toi se penche, Il t’a choisie avec amour.

2- Vierge de lumière, Vierge conçue sans tache,
Vierge sans pareille, Vierge Marie, réjouis-toi.

3- Vierge de lumière, mère de tous les peuples,
Mère de l’Eglise, Temple de Dieu, réjouis-toi.

4– Vierge de lumière, tu es la source vive,
Où nous venons boire, l’eau jaillissante de la vie.

• simplement nos intentions de prière…
• Lecture des intentions confiées à l’intercession du P. Baudouin.
• Nous prions ensemble :

Seigneur Jésus, le mystère de ton Incarnation a illuminé et embrasé le cœur de Louis-Marie Baudouin, prêtre du diocèse de Luçon, et lui a donné l’audace de répondre aux urgences qu’il percevait dans l’Eglise et la société de son temps.
Son amour et sa confiance en Marie, la méditation assidue de la Parole de Dieu, ont éclairé toutes ses démarches et fait de lui un conseiller spirituel d’une grande lucidité, un fondateur de séminaires et de congrégations religieuses ouvertes au monde, proches des plus pauvres, avec le souci constant d’éduquer.
Accorde-nous, par son intercession, les grâces que nous te demandons.

Invoquons encore une fois la Vierge Marie :
Marie, tendresse des pauvres,
Marie, Sagesse des faibles,
Marie, notre Mère, priez pour nous. (bis)

Marie, parole de fête,
Marie, silence des humbles, (bis)